ULTRAMAR (EMPIRE TRAVEL CLUB)

Winner Piclet.org prize for contemporary African Photography 2015
Basel, 12th june 2015

Espace Galerie de la Librairie Yvon Lambert
(6-12 mars 2015)

@ MoMO Galerie (12 nov-24 dec 2014)
Mois de la Photo PARIS –

Maison Européenne de la Photographie
Video Projection, 14th November 2014

WEB_ROMARIC_TISSERAND_ULTRAMAR-MOIS-PHOTO_MEP_008 WEB_ROMARIC_TISSERAND_ULTRAMAR-MOIS-PHOTO_MEP_008

ULTRAMAR ( Empire Travel Club )  
12 NOV – 24 DEC 
(Lun- Ven / 9h-17h) @ MoMO Galerie

ULTRAMAR (Empire Travel Club) 

An Augmented archive of 166 portraits issued from 6 black and white  silver gelatin rolls negatives found in the ground between the pavement, revealing the portraits of young africans and soldiers from another time.

The exhibition device organises this archive into a photographic project where XIXth century portrait album medallions play a combinatory role with a colored Portuguese flag and new countries issued from liberation movements, colorful posters, postcards and a fake promotional video tale.

ULTRAMAR (Empire Travel Club) transforms the exhibition space into a travel agency from an Empire in the past that doesn’t exist anymore. Everything present mentally recreates this destination : depicting the unknown soldier’s intimate diary, thousand individual lives as thousands of free postcards to take away making collective memory, mixing past with present creating future and reframing history.

Without an image, there is no event

Without an event, there is no more history

Without history, there is no more future.

———————————————————-
(Français)

Installation de l’archive photographique ULTRAMAR (Empire Travel Club) dans le cadre du Mois de la Photo 2014, la plomberie MoMO a été transformé en agence de voyage du passé proposant des séjours imaginés dans les contrée de l’Empire déchu : installation de posters colorés, cartes postales, vidéo promotionnelle, tout ici sera réuni pour reconstituer mentalement l’univers de cette destination désormais inconnue. Une nouvelle histoire du tourisme.

Découverts par hasard, enterrés dans la terre, enfouis entre les interstices des pavés d’une rue lisboète du Castelo de São Jorge en 2001, les 6 rouleaux noirs et blancs sortirent un à un comme des serpentins de terre. Chaque film laissait en transparence transparaître les portraits de jeunes africains et de jeunes soldats portugais pour qui la vie semblait exister  dans une cohabitation d’un autre temps au travers du prise officiel du processus de décolonisation.
Les médaillons de couleurs qui encadrent les portraits, devenus cartes postales, établissent un protocole de lecture simple, reprenant l’usage du médaillon propre aux albums de famille du XIXeme, un jeu combinatoire de couleurs marquent leur destinée commune : le vert, rouge et jaune pour les couleurs du drapeau du Portugal rehaussées du bleu et du noir, du bleu et du blanc des nouveaux pays issus des provinces de l’Empire.
La question ici n’est pas tant la préoccupation, légitime, de la reconstitution de trajectoires personnelles dans le flux de l’histoire des hommes, mais de se demander pourquoi ces images ont elles été si longtemps gardées volontairement si loin du regard des hommes.
Sans image, il n’y a pas d’événements
Sans événement, il n’y a plus d’histoire
Sans histoire, il n’y a pas de futur
La scénographie de l’exposition s’organise autour de ces trois pieces, toutes reliées entre elles : le set de 15 posters en edition limitée qui reprend le protocole de l’imagerie touristique avec des couleurs flous et chatoyantes, les cartes postales, en disposition libre, que chacun peut prendre et envoyer à son entourage et qui reconstitue les visages des habitants, et enfin, la vidéo fonctionnant comme le reliquat d’un film promotionnel.
African Photography History

(Commissariat d’exposition,Valérie Fougeirol)

Production / Anne-Laure Dagorn, Imag’in
Scan / Bruno Cordonnier, Atelier Surexposés
Impression / Otrad

ROMARIC_TISSERAND_ULTRAMAR-MOIS-PHOTO_MEP_002WEB_ROMARIC_TISSERAND_ULTRAMAR-MOIS-PHOTO_MEP_008 WEB_ROMARIC_TISSERAND_ULTRAMAR-MOIS-PHOTO_MEP_008

PROJECTION VIDEO /  NAÇÃO 

Maison Européenne de la Photographie
 
Vendredi 14 novembre 2014  à 11h
ROMARIC_TISSERAND_MOMO_GALERIE_NACAO_STILL_010
 
NAÇÃO (Nation) est une oeuvre vidéo prolongeant l’archive photographique anonyme ULTRAMAR trouvée en terre, celle d’un jeune conscrit portugais envoyé dans les provinces et dont la narration s’articule autour de ces images et visages. Ces derniers évoquent à la fois toutes les guerres et la dérive émotionnelle de ces hommes, partis enfants et revenus hommes. Un carnet intime lu par un jeune soldat dans la jungle. Il est le 3eme volet de l’exposition, tel un film promotionnel de cette destination désormais disparue.
(Seuls les morts ont vu la fin de la Guerre.) Platon
Projection vidéo
Format 2:40
5’12’’

 

WEB_ROMARIC_TISSERAND_ULTRAMAR-MOIS-PHOTO_MEP_008

À propos de Romaric Tisserand

Romaric Tisserand (Born.1974) Lives in Paris. Romaric Tisserand, is an independent curator and an art producer/editor. His work is focused on new perspectives and new practices in photography and contemporary art, developing online exhibition project “AAnonymes, the search of the deliberated accident” (2005-2009) and new media supports. He has supported and coordinated a series of non-western and emerging photography exhibitions, as well established artists : from the Lise Sarfati’s in Roma at the Villa Medicis (2009) to the Samuel Fosso’s monography at the Rencontres d’Arles (2008). He is also involved in artistic direction and production partnerships (PPT/Projets, Influent Culture) for artist’s projects. MBA graduate of history of contemporary art at the Paris Sorbonne University under the direction of Serge Lemoine. MBA graduate in International Business and BA in Comparative Law. www.AAnonymes.org www.pptprojets.com www.momogalerie.com www.influentculture.com
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.